minitel

Le Minitel

Dans le cadre de notre série « Objets Intemporels » (initiée par les mappemondes et les paniers en osier, et plus récemment par les vinyles et les timbres), nous allons aujourd’hui nous pencher sur celui que l’on considère comme l’ancêtre d’Internet : le Minitel.

Kézako ?

Il est fort possible que certains d’entre vous ne se soient jamais retrouvés face à un Minitel. Pour ceux qui ont connu son essor et son implantation dans les foyers, c’était surtout un excellent moyen de trouver les coordonnées de quelqu’un grâce au code 3611, qui donnait accès à l’annuaire en ligne. On pouvait également acheter des billets de train et accéder à sites de rencontre et aux messageries roses (le fameux “3615 ULLA”).

minitel brocante

Un peu d’histoire

Les premiers essais du Minitel remontent à 1980 mais c’est le 4 juin 1982 que le premier Minitel destiné au public est commercialisé. Ce sont les PTT (Postes, Télégraphes et Téléphones, maintenant connus sont les noms de La Poste et France Telecom) qui ont lancé le Minitel en France. La phase de lancement au grand public a été précédé de 1980 à 1982 par plusieurs phases de test dans une poignée de foyers entre plusieurs régions afin de valider la faisabilité des communications à distance. Les claviers étaient à l’origine sous la forme ABCDEF, pour adopter assez rapidement le clavier AZERTY que l’on connaît de nos jours.

minitel brocante

Services utilisés

Bien que l’on ne puisse plus utiliser le Minitel désormais, il y aura eu beaucoup d’innovations jusqu’en 2012. Par exemple, le code 3615 FLYSMS permettait d’envoyer un SMS sur un portable via le Minitel. Le 3617 SIRENE vous donnait accès au répertoire national des entreprises et le 3623 vous donnait la possibilité d’envoyer vos fiches de soin à la CPAM.

Parmi vous chers amis chineurs, certains se sont sûrement servis du 3615 ARGUS pour connaître la cote de votre véhicule avant de vous en séparer ?

minitel brocante

Quelques chiffres

6,5 millions : c’est le nombre de Minitel en circulation en 1993

26 000 : nombre de services actifs en 1996

1 milliard d’euros (6,55 milliards de francs donc) : record de chiffre d’affaires, réalisé en 1998

11 : c’est le nombre de modèles du Minitel qui ont été mis sur le marché

9,15€ (60 francs) : coût horaire du Minitel pour le 3615

420 000 : c’est le nombre (plutôt incroyable) de personnes qui ont utilisé leur Minitel en 2011, soit un an avant son arrêt d’exploitation

Quels souvenirs avez-vous du Minitel ? Si cet article vous a rendu nostalgique, vous pourrez sûrement en trouver un à chiner près de chez vous, d’autant plus que seules quelques dizaines de milliers ont été rapportés chez France Télécom / Orange. Il y en a donc des centaines de milliers dans la nature !

Vous aimerez aussi… :

Tags:
0 partager
Article précédent

97ème édition de la Foire de Chatou

Article suivant

Le tour du monde des marchés aux puces, de Lyon à Kyoto !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *